Archives du mot-clé manager

Cover Story: la réalisation de la pochette de « Get a Grip » d’Aerosmith

Après « Atom Heart Mother » ou « l’album à la vache de Pink Floyd », le thème bovin n’avait plus trop été traité dans l’histoire du rock jusqu’au printemps 1993 et l’arrivée d’un album majeur des 90′s, le grand album du come-back d’Aerosmith: « Get a Grip »! Souvenirs, souvenirs …

Qu’est ce qui a pu motiver Aerosmith à utiliser une vache sur la pochette d’un des meilleurs albums de sa carrière. Michael Golob, le « designer » de la pochette, me l’a expliqué dans cet entretien exclusif:

LR: Comment avez-vous été embarqué dans ce projet de réalisation de cette pochette pour Aerosmith?

MG: Je travaillais alors comme salarié auprès du département artistique de Geffen Records et j’avais travaillé sur l’album « La Sexorcisto » de White Zombie, quand un directeur d’A&R, John Kalodner, a souhaité me faire travailler pour un nouveau groupe de hard rock du sud, Jackyl. Il a tellement aimé ce projet qu’il m’a invité de travailler sur le nouveau LP d’Aerosmith.

LR: Quel était le concept derrière la réalisation de cette pochette?

MG: Lorsque je suis arrivé pour ce projet, ils avaient fait une séance de photographies de Wayne Maser avec le groupe vêtus de cuir noir. Les photos étaient en noir et blanc et ils ont eu l’idée d’enrouler des bandes de caoutchouc autour de leurs corps. Tout cela fut écarté car ils voulaient des représentations extravagantes comme des poignées ou des choses qui peuvent être agrippées. Le but était d’illustrer le titre « Get a Grip». Après avoir dressé une longue liste d’idées, celle du pis de vache percé s’est imposée à tous les intervenants et ce fut donc une excellente occasion de représenter pour la première fois des tétons percés sur le boîtier d’un CD commercial. Cet album contenait une série de singles. Ce fut génial de poursuivre sur cette piste pour certains des singles comme la couverture de « Cryin » avec du lait répandu autour d’un biberon brisé surmonté d’une tétine percée ou la saucisse ornée de piercings du single « Eat the Rich ».

Pochette du single Cryin' (1993)

Pochette du single "Eat The Rich" (1993)

LRI: Comment pouvez décrire votre relation de travail avec le groupe et son équipe?

MG: La plupart du temps je traitais avec Keith Guard qui travaillait avec Tim Collins, leur manager de l’époque. J’ai fait quelques propositions et photos du groupe fort intéressantes. Lorsque j’ai présenté les projets de dessins pour l’intérieur du livret et de l’étiquette du CD, ils ne savaient pas trop s’ils souhaitaient photographier leurs propres tétons sur le disque. Certains d’entre eux pensaient que la connotation « gay » aurait été trop forte. Je leur ai dit que personne ne pensait que les « Red Hot Chili Peppers » étaient gays lorsqu’ils se sont faits photographier avec des chaussettes sur leur sexe. Steven acquiesça et ils décidèrent alors de le faire.

LR: En combien de temps avez-vous réalisé ce projet?

MG: La création du livret du CD m’a pris 5 à 6 mois. Je souhaitais utiliser les empreintes digitales du groupe, mais Keith Guard et Tim Collins s’y opposèrent, c’est ainsi que j’ai utilisé les miennes.

LR: Quels étaient les autres projets pour cette pochette, projets qui n’ont finalement pas abouti?

MG: Je me suis rendu à Wichita, Kansas pour prende en mains la direction artistique d’une séance de photos d’eux par Allison Dyer. Ils débutaient la tournée de l’album là-bas et avaient pu louer l’arène pour répéter la semaine entière. J’ai ainsi eu l’honneur de pouvoir les voir jouer dans ce stade vide. Nous étions douze assis au premier rang. C’était absolument exceptionnel. Le groupe et tous les gens impliqués dans le projet étaient très chouettes.

LR: Parlez nous de votre boulot et de vos autres activités pour d’autres groupes?

MG: Chez Geffen, j’ai pu travailler avec White Zombie (« La Sexorcista » et « Astro-Creep 2000 »), j’ai également réalisé la pochette du premier album de Weezer, le « Blue Album », mais j’ai aussi travaillé pour Jackyl et un tas d’autres groupes moins célèbres. En 1996 je travaillais sur des affiches de films. Le premier fut pour le film de Mario Van Pebbles « Panther ». En 1998 j’ai commencé à travailler pour une société, Intralink Film Graphic Design appartenant à Anthony Goldschmidt qui a fait les posters du film « E.T. » « the Color Purple » et « Blade Runner ». J’y ai dessiné celles de « Terminator 3 », « Charlie and the Chocolate Factory », « The Aviator » entre autres.

LR: Vos projets pour le futur?

MG: Anthony, mon associé, a pris sa retraite en avril dernier et je démarre ma propre activité, je dessine toujours pour des films et pour la télévision, mais je souhaite retourner à mes premières amours : la conception de couvertures d’albums. Pour avoir un aperçu de mes activités, cliquez ici : www.MichaelGolobDesign.com

Je compte aussi y faire un blog et y poster d’anciennes compositions qui n’ont pas été utilisées dans mes anciens projets et y ajouter certaines de mes nouvelles illustrations sur lesquelles je travaille aujourd’hui. En plus, j’aime y parler des collections de disques.