Archives du mot-clé françois plassat

Sorties CD et livres: les Beatles, Machiavel, The Subways, Ryan Adams et Nirvana

Quelques sorties récentes à découvrir, mes quelques coups de coeur du moment :

  • The Beatles Discomania de François Plassat

François Plassat, qui nous avait déjà proposé il y a quelques mois une véritable bible plus que complète consacrée à Paul McCartney, nous revient avec un imposant ouvrage concernant les Beatles. “Un livre de plus sur les Beatles, quel intérêt?” allez-vous me dire. Ce livre, plutôt que de nous raconter pour la enième fois la vie des Fab Four, revient ici de manière extrèmement détaillée sur leurs discographies aussi bien en tant que groupe qu’en tant qu’artistes solos. Des débuts du groupe en compagnie de Tony Sheridan, des aventures “classiques” de McCartney en passant par les albums de George, John et Ringo… tout est ici chroniqué de façon précise, juste et complète. Si vous voulez être guidé dans l’élaboration de votre bibliothèque “Beatlesque”, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

  • Machiavel “11″

Machiavel nous revient en forme avec un 11ème album baptisé très justement “11/Eleven”, LP bien plus enthousiasmant que le précédent sorti il y a 6 ans. L’arrivée du nouveau guitariste, Christophe Pons, semble avoir revigoré la formation et l’ensemble sonne nettement plus rock que les 2-3 dernières productions en date. Thierry Plas, le précédent guitariste, a pour sa part quitté le groupe il y a quelques mois pour rejoindre les Tailors of Panama, formation musicale qui mérite également le détour…

  • The Subways “Money and Celebrity”

Troisième album du trio britannique The Subways, “Money & Celebrity” célèbre le rock dans sa forme la plus efficace et la plus primaire: du rock direct, “in your face”. Les 12 titres de l’album s’enchaînent à un rythme dingue et ce sens de la mélodie et du riff accrocheur nous rappelle, à certains moments, certains pontes du glam rock des 70′s tels que Sweet ou encore Slade.  A noter ici la présence de l’excellent producteur Stephen Street, connu pour son travail aux côtés des Smiths, Blur ou encore des Cranberries.

  • Ryan Adams – “Ashes & Fire”

Le premier album de Ryan Adams sans son groupe - The Cardinals – est une réussite totale. Enregistré à la maison avec du vieux matos analogique et sous les conseils avisés de Glyn Johns, le producteur de Led Zep, des Rolling Stones, des Beatles ou encore des Who, “Ashes & Fire” est l’album idéal à écouter au coin d’un feu de bois lors des longues nuits d’hiver…


  • Coffret Nirvana Nevermind 20ème anniversaire

2011 a été une année riche en sortie de coffrets, versions deluxe et autres “remasters”. Si certaines de ces éditions présentent de l’intérêt, d’autres sont parfois remplies de vide tant le matériel intéressant à déjà été utilisé et réutilisé… Le coffret Nevermind 20ème anniversaire fait partie des bonnes surprises. En effet, outre l’album original en version remasterisée, il propose également de découvrir les mixs originaux de Butch Vig, sensiblement différents de ceux que nous connaissons, des versions démos des grands classiques présents sur l’album ainsi qu’un très bon album public, le “Live at Paramount” en version CD et DVD. Mais le véritable plus réside dans le packaging très réussi du coffret : l’objet est très beau et le luxueux livret plus que complet. On y découvrira des informations indispensables pour les fans : le prix des sessions d’enregistrements, les montants déboursés pour les chambres d’hôtel des musiciens… Bref, un must pour  les fans de grunge et de Nirvana.

Paul McCartney: l'empreinte d'un géant

Le saviez-vous?

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=AK9QVN0bpa4&fs=1&hl=fr_FR]

Le titre “Silly Love Songs” de Paul McCartney & The Wings est une réaction de Paul McCartney par rapport aux critiques des journalistes de la presse musicale qui lui reprochaient de n’écrire que de “gentilles chansons d’amour” façon sirop dégoulinant, vous voyez? La réponse – ô combien intelligente de McCartney – sera son “Silly Love Songs”. Les paroles parlent d’elles-mêmes, il dit – en gros – dans celles-ci : “les gens me reprochent d’écrire de chansons d’amour un peu bête/naïve, quel est le problème avec ça, je veux savoir…mais en voici une nouvelle“.

Ce sera, à nouveau, un grand succès pour Paul McCartney. Interrogé à l’époque de la sortie du morceau (en 76), l’ex-Beatles déclarera: “J’aime cette chanson, mais quand j’écoute les gens il y a de quoi devenir cinglé. Certains disent ‘on dirait de la variété’ ou ‘un peu faible celle-ci, non?’ ou alors ‘c’est un peu trop gentil’. Je sais tout ça… Les remarques du music business, les critiques, ils vont bientôt me haïr parce que je n’écris pas sur l’acné …”

Ce genre d’anecdotes et bien plus encore se retrouvent dans l’excellente biographie de Paul McCartney par François Plassat qui vient de sortir aux éditions “Hugo & Compagnie“. Cette bio est – plus que probablement – la plus complète et la mieux réalisée à ce sujet concernant un ouvrage en français. Si vous êtes fan de Paul, vous savez ce qu’il vous reste à faire …