Archives du mot-clé Brian Jones

Et finalement le nouveau Liam Gallagher? Ca vaut quoi?

C’est une question que bon nombre d’amateurs de rock se posent actuellement. Plusieurs vidéos circulent actuellement sur Youtube et les avis divergent. Certains se réjouissent du nouveau tournant plus « roots » du groupe, d’autres n’y voient qu’une pâle copie de Lennon et rien d’original. Je fais partie des premiers et je vous assure, je ne suis payé par personne pour le dire …


« Different Gear, Still Speeding » est le nom de cet album tant attendu de Liam Gallagher et de ce nouveau groupe qu’il a fondé sur les cendres du dernier « line-up » d’Oasis. En effet Beady Eye - en gros – c’est Oasis sans son frère Noël. Pour produire cet album, Liam et son band ont fait appel à Steve Lillywhite, célèbre producteur au CV exceptionnel (U2, Peter Gabriel, The Rolling Stones, Morrissey, The La’s …). Ce qu’on a entendu sur le web montre une diversité intéressante et surtout un retour à un rock’n'roll plus basique. Interviewé récemment dans le magazine Mojo, Liam annonce « Il y aura quelques balades mais à 90% ce sera du rock. Si Oasis était le noir et blanc, Beady One, ce sera du véritable technicolor« . Et il est vrai que l’album est parsemé de moments plus colorés, presque psychédéliques. Gem Archer, guitariste du groupe (et ex-Oasis comme les autres), expliquera: « Certains ont utilisé le terme ‘psychélique’ pour décrire l’album. J’ai toujours trouvé que c’était un mot très large, très global, presque sans signification pour certaines personnes. Moi je dirai qu’il est rempli de couleurs. Il y a un peu de Stones période Brian Jones, un peu d’Elvis aussi ». Clairement les musiciens ont envie de se faire plaisir et ça s’entend sur les titres que nous avons eu l’occasion de découvrir. Allez, c’est promis, on en reparle quand j’aurai écouté l’ensemble de l’album. En attendant, quelques extraits ci-dessous:

DIFFERENT GEAR, STILL SPEEDING sortie le 28 février 2011

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=HfdYY1Iundo]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=pcOJu0g8dbw]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=DkU_rAzdlKk]


Le Nirvana anglais …

nirvanauk

Londres, 1967. La musique « psychédélique » a fait son chemin. Si les Etats-Unis ont apparemment lancé le courant, l’Angleterre suit le pas. C’est l’été, les couleurs et les sons psychédéliques ont envahi la capitable britannique. C’est à cette période que Patrick Campbell-Lyons, un irlandais et Alex Spyropoulos, un grec (sans blague?) se rencontrent. Les deux jeunes gars ont exactement les mêmes influences musicales, leur trip c’est Pink Floyd et Syd Barrett, Jimi Hendrix, les Beatles, les Stones (mais surtout Brian Jones), Burt Bacharach, les Everly Brothers et la musique baroque. Très rapidement le duo se baptise « Nirvana » et sort un premier album « The Story of Simon Simopath« . C’est Chris Blackwell qui se charge de la production de l’album, Blackwell, légendaire fondateur du label Island, est encore très jeune et croit beaucoup à ce duo. L’histoire racontera que « The Story of Simon Simopath » est l’un des premiers ‘concept album’ de l’histoire du rock. Il n’est reste que c’est album est un véritable merveille oubliée, Nirvana (« Nirvana Uk » comme on l’a rebaptisé aujourd’hui pour ne pas confondre avec le groupe de Kurt Cobain) ne sera jamais véritablement reconnu à sa juste valeur à l’époque. Les années passant, leurs albums seront réédités en CD et les plus jeunes générations découvriront avec joie ces excellentes compositions. Aujourd’hui des groupes comme Arcade Fire ou encore Fleet Foxes revendiquent l’influence de Nirvana UK. A l’occasion du 50ème anniversaire de la création du label Island, on aura probablement l’occasion de reparler de ce groupe culte.

Deux petits extraits pour le plaisir:

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=FDNtxz_4oWg&w=480&h=390]

Patrick Campbell-Lyons et Alex Spyropoulos ont d’ailleurs profité de cette occasion pour lancer leur site internet officiel, disponible à l’adresse suivante:

http://www.nirvana-uk.com